Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Telle une écaille

Publié le par Johann Pouyé

A ceux qui habitent mes veines, A ceux qui habitent mon esprit, ​ *** Dans le pays de Bûûmê, Sur le tertre d'un clan, Je suis telle une écaille, Viscéralement liée à sa chair, Assise aux côtés des autres, Et je ne marche sur personne. *** Sous la danse...

Lire la suite

Extrême Elodie ...

Publié le par Johann Pouyé

* * * * A l'heure des âmes meurtries, A l'heure des espoirs dépéris, A l'heure des jours assombris, Elle vole, s'éloigne et se découvre, Au monde du silence, Au flottement de l'existence, Au poids de l'insouciance. Extrême Elodie. ________________________________...

Lire la suite

Héritiers et gardiens bienveillants ...

Publié le par Johann Pouyé

Une interprétation d'un souvenir de ce que me disait avec ses propres mots mon AO ... *** *** " Nous ne devons jamais perdre le sens de l’hospitalité, du respect, de l'humilité et de l’entraide. Mais promets-moi, de ne jamais te détourner de celle ou...

Lire la suite

Mon vieux

Publié le par Johann Pouyé

Vois-tu l’horizon ! Son infini n’existe point, Mon vieux, Regarde la ! Elle nous attend au loin, Mon vieux, Il reste un brin de chemin, de sable, de pierre, Mon vieux, Il reste des aurores de vagues, de sel et amers, Mon vieux, * * * Encore chaque pas...

Lire la suite

Take your time to find

Publié le par Johann Pouyé

Une petite mélodie écrite, composée et dessinée sur le thème de la notion du temps nécessaire pour tisser une histoire ordinaire ... Take your time to find Day after day I see you smiling, But there’s a glass wall between you and me. Night after night...

Lire la suite

Le pas de la discorde à la concorde : Le dialogue ou la non-violence.

Publié le par Johann Pouyé

Ici vous pourrez lire, un petit texte, une petite fiction dans laquelle j’essaye d’évoquer quelques souvenirs de mon enfance et de la complicité que j’entretenais avec mon grand-père. Il a toujours essayé de me faire comprendre des choses simplement humaines,...

Lire la suite

Thileli ou l'Ode à "Cyberté"

Publié le par Johann Pouyé

Thiléli ou l'Ode à Cyberté envoyé par JORICK98823 **** Au hasard des méandres de pixels, Aux froides flammes et fines étincelles, D e délayage du verbe sans décibels, Je m’éblouis de mille lumières, M e laisse fondre, me laisse faire, Aux virtuelles étreintes...

Lire la suite

Par procuration pour la terre, grand-père pleure.

Publié le par Johann Pouyé

Personnages : Le grand-père (ou Ao) : Tchako Le petit-fils : Tchépo La terre Une petite histoire fictive ; Tchako parlant par procuration à son petit-fils. Mais par procuration, pour qui ? Pour la terre du Sud... ****************************************************************************************************...

Lire la suite

Accouphènes

Publié le par Johann P.

**** Qui sont-ils ? D’où viennent-ils? Combien sont-ils ? Comment sont-ils arrivés ? Qui sont-ils ? On les entend de jour, comme de nuit, Par habituation ils s’éclipsent, si petits, On aurait dit un des aé-aés de nos aieux On aurait pensé à ces mauvaises...

Lire la suite

Sur les eaux limpides du pacifique

Publié le par Johann P.

*** Sur les eaux limpides du pacifique Vogue les reflets du destin magnifique De femmes et d'hommes de dignité S'unissant dans un élan de liberté *** Là où les vagues perdent leur règne Les eaux se troublent d'une terre qui saigne Couleur de songe et...

Lire la suite

Niaouli, mon rebel

Publié le par Johann P.

Note : Un "hymne" à la nature de mon berceau ; plus particulièrement à un de ses emblèmes : Le niaouli. Tel un rebel, c'est ainsi que cet arbre se présente chaque fois devant, chaque fois après, chaque fois pendant le passage des flammes de nos maladresses....

Lire la suite

Ile de beauté (Elle nous parle)

Publié le par Johann P.

Un petit poème adapté en musique inspiré par des inquiétudes autour des rejets d'une usine sur des terres du Sud. ***************************************** "L'écume des eaux de la paix, Les caresses des vents de passage, Emaillent encore mon intimité,...

Lire la suite

Just be your star

Publié le par Johann P.

**** Mama could you feel my pain Why anymore wait in vain I can't bear anymore This anger at my door Stop my plea Stop my plea Let me free Let me free I just wanna fly, And just touch the sky Does not mean to die I will be your star Wherever you are I...

Lire la suite

Des lieux sacrés et tabous au respect des anciens et d'autrui.

Publié le par Johann P.

A la demande d’Emilie, une personne de mon estime, « C’est interdit d’y aller, c’est tabou ». Dans le schéma existentiel des femmes et des hommes kaapûnâ, le concept du sacré peut se distinguer de plusieurs manières. A la mesure de mon vécu et de ce que...

Lire la suite

Jeanne et Marie te l'ont pris

Publié le par Johann P.

Note: Une manière de dire ce que certains d'entre nous connaissent : les méfaits d'une "drogue douce" sur la jeunesse en particulier. Peut être que toi lectrice, toi lecteur, tu as un membre de ta famille concerné. Peut être que tu penses que cet écrit...

Lire la suite

1 2 > >>